Comment prévenir un incendie?

image5

Saviez-vous que...

  1.  Au Québec, il y a en moyenne 18 500 incendies annuellement? C’est donc plus d’un incendie à toutes les 30 minutes.
  2. Un incendie de bâtiment résidentiel sur trois débute dans la cuisine?
  3. La majorité des décès dans les incendies surviennent la nuit pendant qu'on dort?
  4. La majorité des décès dans les incendies sont causés par la fumée et non par le feu?
  5. Le seul moyen d'être averti à temps est un avertisseur de fumée qui fonctionne en tout temps?

Mettez toutes les chances de votre côté!

La négligence, la distraction et l'imprudence sont les causes de la majorité des incendies résidentiels. 


Vous pouvez vous protéger contre les incendies par des gestes simples :  

 

  • Installez un avertisseur de fumée par étage, au minimum, y compris au sous-sol; 
  • Vérifiez leur fonctionnement régulièrement; 
  • Assurez-vous qu'ils sont installés au bon endroit sur chaque étage;
  • Validez que chacun a moins de 10 ans;
  • Faites le plan d’évacuation de votre domicile; 
  • Exercez-vous à l’évacuer. 

Rappelez-vous que les incendies font de nombreuses victimes chaque année et que les pertes matérielles s'élèvent à environ 50 000 $!

La cuisine

image6

À chaque huile son usage!

On ne le dira jamais assez, en cuisine, il est primordial de garder un œil attentif sur ce que l’on fait chauffer, particulièrement lors de l’utilisation d’huiles ou de graisses.


En effet, chaque huile ou graisse a des propriétés uniques et une utilisation idéale.


Par exemple, Il est recommandé de consommer certaines huiles crues, d’autres sont idéales pour chauffer des aliments à la poêle ou au four tandis que quelques-unes seulement devraient être utilisées à haute température, pour la friture par exemple. Il est alors primordial de savoir à quelle huile on a affaire!

De l’huile qui fume...

 Lorsqu’une huile atteint une température trop élevée (T° qui peut varier d’une huile à une autre),  de la fumée apparaît. Cette fumée indique que la matière grasse commence à se décomposer et à se dénaturer. Il est alors recommandé de diminuer la température de l’huile. 


On appelle point de fumée la température à partir de laquelle les huiles ou les graisses émettent des fumées de façon continue. Il est déconseillé de chauffer une huile jusqu’à son point de fumée. Une fois dénaturée, l’huile devra être jetée. 

Danger d'inflammation des huiles en cuisine

Continuer de chauffer une huile qui fume peut augmenter la température de cette dernière suffisamment pour que des flammes apparaissent.


En effet, l’huile chauffée crée un mélange gazeux susceptible de s’enflammer à tout moment sous l’effet d’une source de chaleur.


L’élément chauffant d’une cuisinière dégage une chaleur suffisante pour provoquer l’inflammation du mélange gazeux.

Ce qu'il faut retenir

  • Il est important de lire les étiquettes et de se renseigner sur l’utilisation de chacune des huiles;
  • Seulement quelques huiles peuvent supporter de hautes températures;
  • Une huile qui fume commence à se dégrader;
  • Il est recommandé de diminuer la température d’une huile qui fume afin d’éviter l’apparition de flammes.

Quelques points de fumée critiques

Certaines huiles supportent mal l’exposition à de hautes températures. Pour faire chauffer ou sauter des aliments, il est important d’utiliser une huile qui résiste bien à la chaleur.


Matières grasses                  Températures critiques approximatives

Beurre                                                                           130°

Margarine                                                                   140°

Végétaline                                                                   175°

Huille d'olive                                                             210°

Huile de tournesol                                                  210°

Huile de Soja                                                             220°

Huile d'arachide                                                      220° 

Les feux en cuisine

image7

Les feux de cuisson

Au Québec, près du tiers des incendies de bâtiments résidentiels débutent dans la cuisine. Ces incendies sont majoritairement causés par des erreurs humaines, des distractions, etc.


Outre les brûlures, de lourdes pertes humaines et matérielles en découlent.


Plusieurs événements malheureux peuvent être évités par de simples gestes préventifs.

Cuisinez avec précaution

  • Surveillez toujours les aliments qui cuisent. 
  • Utilisez une minuterie.
  • Ne chauffez jamais d’huile dans un chaudron pour faire de la friture, peu importe le type de chaudron. Utilisez une friteuse thermostatique.
  • Pour cuire les aliments, utilisez un récipient dont le diamètre est plus grand ou égal à l’élément chauffant sur la cuisinière. Un débordement de nourriture sur l’élément pourrait provoquer un incendie.
  • Ayez un couvercle à portée de main. Si ce n’est pas celui du récipient, assurez-vous qu’il peut le couvrir en totalité.

Éteindre un feu de cuisson avec de l'eau?

NON


Regardez cette vidéo qui saura vous convaincre.

Les vidéos

Attention aux brûlures

  • Éloignez les enfants et les animaux des appareils de cuisson lorsqu’ils sont allumés.
  • Orientez les poignées des casseroles ou des poêlons de façon à ce qu’elles ne dépassent pas de la cuisinière.
  • Utilisez les mitaines pour sortir les plats du four.
  • Posez les plats très chauds loin du bord du comptoir de cuisine ou de la cuisinière pour éviter qu’ils soient renversés accidentellement.
  • Faites attention de ne pas trébucher lors du transport des plats chauds. Évitez les carpettes et les tapis qui n’adhèrent pas bien au plancher.
  • Attention à la vapeur qui se dégage lors de la cuisson. Cette dernière pourrait vous causer de sérieuses brûlures aux bras et au visage.
  • Portez des vêtements sécuritaires. Évitez les manches longues et amples qui peuvent prendre feu ainsi que les tissus facilement inflammables.


Les vêtements, surtout synthétiques, brûlent rapidement. Si vos vêtements prennent feu, arrêtez-vous, jetez-vous par terre et roulez en vous couvrant le visage. Cette action simple et efficace permet d’étouffer le feu. Informez vos enfants et vos proches, en particulier les personnes âgées, de ce conseil. 

Prudence avec les appareils suivants :

  • Réchaud à fondue;
  • Friteuse;
  • Four à micro-ondes;
  • Poêles à raclette, plaques chauffantes, gaufriers et four de comptoir.

Sachez prévenir les feux de cuisson

  • Fermez les appareils de cuisson lorsque vous devez quitter la cuisine ou votre domicile.
  • Ne rangez pas d’objets dans le four ni sur le dessus de la cuisinière.
  • Gardez un extincteur portatif, à portée de main, à quelques mètres de la cuisinière, par exemple à l’entrée de la cuisine, et apprenez à l’utiliser.
  • Conservez les articles en papier ou en plastique et les tissus loin des éléments chauffants.
  • Gardez des mitaines de four, en bon état, à portée de main, mais à une certaine distance des éléments chauffants.
  • Nettoyez régulièrement les appareils de cuisson et la hotte de cuisine. Une accumulation de graisse représente un danger d’incendie.

Cuisiner sur le barbecue en toute sécurité

image8

Utilisez votre barbecue prudemment

 Été comme hiver,  nous sommes emballés à l’idée de cuisiner sur le barbecue! 


Cependant, bien que le barbecue au propane ou au gaz naturel soit un appareil sécuritaire, il importe de savoir comment l’utiliser, l’entretenir et l’entreposer. En effet, l’appareil de cuisson et son combustible comportent des risques de blessures, d’explosion et d’incendie. 


Au Québec, tout appareil ou équipement au gaz qui est vendu doit avoir été approuvé par un organisme reconnu par la Régie du bâtiment du Québec.

Installez votre barbecue dans un endroit sécuritaire

Votre appareil est-il :


  • utilisé à l’extérieur, dans un endroit bien aéré? Une aération insuffisante peut mener à une intoxication au monoxyde de carbone (CO), un gaz incolore et inodore qui peut être mortel;
  • installé sur une surface solide et stable, loin de toute circulation ou aire de jeu?
  • à une distance de dégagement sécuritaire par rapport à tout objet ou matière combustible tels murs, portes, arbres, etc., comme le suggère le manuel d’instructions?

Votre appareil est-il propre et bien raccordé?

Avant la première utilisation de la saison ou dès que vous raccordez une bonbonne de gaz à votre appareil :

 

  • effectuez un test d'étanchéité des conduits et des raccords avec de l'eau savonneuse;
  • nettoyez et vérifiez tous les brûleurs, conduits d'alimentation et autres composantes de votre appareil. La flamme produite devrait être bleue;
  • assurez-vous qu’il n’y a pas d’accumulation de graisse susceptible de s’enflammer;
  • référez-vous à la fiche d’entretien suggérée dans le manuel d’instructions de votre appareil.


Une odeur rappelant les œufs pourris est ajoutée au propane pour faciliter la détection des fuites. Une accumulation de gaz peut représenter un risque d’explosion; soyez alertes! Surtout, n’utilisez jamais une flamme vive pour tester une fuite de gaz et évitez de fumer à proximité d’un barbecue. 


Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone se manifestent par des nausées, des étourdissements, des maux de tête, de la somnolence, des vomissements, etc. 


SEUL un avertisseur de CO peut détecter la présence du gaz toxique!

L’allumage

Au moment de l’allumage, évitez de vous pencher au-dessus de l’appareil.


  • Assurez-vous que les commandes de contrôle de gaz sont fermées.
  • Ouvrez le couvercle du barbecue afin d’évacuer le gaz pouvant s’y être accumulé.
  • Tournez lentement le robinet de la bonbonne de gaz en position ouverte au maximum.
  • Ouvrez une des commandes de contrôle de gaz et actionnez l’allumeur intégré ou insérez un briquet à long bec ou une longue allumette dans l’orifice près du brûleur associé à la commande de contrôle qui est ouverte.

 

Attention!   Si votre barbecue ne s’allume pas dès les premiers instants, fermez la commande de contrôle de gaz et laisser ventiler complètement l’appareil avant de réessayer. Plusieurs minutes peuvent s’avérer nécessaires. Au besoin, référez-vous au manuel d’instructions.

L'utilisation

  • Surveillez en permanence un barbecue en fonction;
  • Pour éviter les accidents ou les brûlures, gardez une distance sécuritaire entre vous et l’appareil et ne déplacez jamais le barbecue lorsqu’il est allumé.

Pour l’éteindre

  • Fermez le robinet de la bonbonne de gaz. Ainsi, le gaz contenu dans les conduits s’échappera et brûlera complètement. 
  • Lorsque la flamme est éteinte, mettez toutes les commandes de contrôle de gaz en position fermée (OFF).
  • Refermez le couvercle du barbecue.

Le chauffage au bois

image9

Le chauffage au bois n'est pas sans risque d'incendie

 Chaque année au Québec, il survient environ 235 incendies causés par une mauvaise installation ou une utilisation inadéquate des appareils de chauffage au bois (poêle et foyer). Ces incendies, en plus de faire de nombreuses victimes (blessures et décès), entraînent des pertes matérielles considérables évaluées à  

50 000 $ par incendie. Les conseils suivants visent à réduire les risques d’incendie de chauffage : 


  •  Si vous vous apprêtez à faire l’acquisition d’un appareil de chauffage au bois, vérifiez que le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) apparaisse sur l’appareil que vous voulez acquérir. Ces appareils certifiés réduisent de façon marquée les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.
  •  Il est fortement suggéré de faire installer votre foyer ou votre poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel .

Faites ramoner la cheminée chaque année!

La créosote est un dépôt formé par la fumée. Elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un bon ramonage peut l’éliminer.  

Avant la première flambée

  • Chaque automne, examinez votre cheminée, à l’aide d’un petit miroir, afin de vous assurer qu’aucun débris n’est venu l’obstruer pendant l’été (nid d’oiseau, pièce détachée, etc.).
  • Assurez-vous que la maçonnerie et les joints à l’intérieur du foyer sont intacts. 
  • Assurez-vous que les pierres réfractaires à l’intérieur de votre poêle à bois sont entières et que le joint d’étanchéité de la porte n’est pas fendu ou incomplet.
  • Assurez-vous qu’aucune rouille ou corrosion n’apparaît sur la cheminée extérieure.
  • Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison.

Utilisation de votre appareil de chauffage

  • Entrez seulement quelques brassées de bois à la fois. Conservez-les loin du foyer ou du poêle à bois.
  • Utilisez du bois de qualité et sec. Le bois vert augmente la formation de créosote.
  • Utilisez des bûches de petite taille. Elles brûleront plus proprement, formant moins de créosote.
  • Faites brûler peu de bûches à la fois.
  • Faites entrer assez d’air dans l’appareil à combustion pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et produisant moins de fumée.
  • Faites ramoner la cheminée par un professionnel chaque année. Si vous utilisez beaucoup votre appareil, il est recommandé de faire ramoner la cheminée à toutes les cinq cordes de bois brûlées.

Soyez à l'affût

 Si le mur derrière le poêle à bois devient chaud, faites inspecter la cheminée par un professionnel.

  • En cas de feu de cheminée :
    • Fermez la clé;
    • Sortez immédiatement;
    • Contactez le 9-1-1.

Le chauffage au gaz et au mazout

image10

Le chauffage au gaz et au mazout recèle également des risques d'incendie

Bien que moins populaires, les chauffages au gaz naturel, au propane ou au mazout représentent tout de même un risque considérable d’incendie. Une défaillance, le bris d’une pièce mécanique ou encore une mauvaise utilisation de l’équipement sont à l’origine de plusieurs incendies. 

Une utilisation sécuritaire

 Avant d’utiliser un appareil de chauffage au gaz ou au mazout :


  • Confiez à un entrepreneur en chauffage qualifié l’installation et la vérification annuelle (à l’automne) de l’appareil de chauffage au gaz ou au mazout et du système de ventilation. 
  • Assurez-vous que le réservoir de mazout est installé à au moins 1,8 mètre de la fournaise.
  • Utilisez le type de carburant approprié à l’appareil et remplissez-le au niveau recommandé.
  • N’entreposez pas et n’utilisez pas d’essence ni d’autres liquides ou produits dégageant des vapeurs inflammables à proximité.
  • Prévoyez un apport d’air frais suffisant lorsque l’appareil est en fonction, en laissant, par exemple, une fenêtre entrouverte.
  • Nettoyez ou faites nettoyer régulièrement par un spécialiste les compartiments de réglage, les brûleurs et les tuyaux de circulation d’air de l’appareil.
  • Replacez l’écran de sécurité après l’entretien du foyer avant de remettre l’appareil en marche.
  • N’utilisez pas un foyer au gaz avec des portes de verre si le verre est fendu ou brisé. 
  • Les appareils de chauffage temporaires et les génératrices devraient être utilisés seulement à l’extérieur, sauf si les gaz d’échappement sont adéquatement dirigés vers l’extérieur. 
  • Laissez refroidir une chaufferette au kérosène avant d’en refaire le plein, à l’extérieur du bâtiment, loin de toute source de chaleur.


N'oubliez pas de nettoyer ou de remplacer périodiquement les filtres de l’appareil de chauffage pendant la saison de chauffage. 

Dégagez, dégagez ...

  • Dégagez la zone autour de l'appareil de tout objet susceptible de gêner le passage.
  • Assurez-vous que l’air circule librement jusqu'à l’appareil de chauffage.
  • N’entreposez pas de matériaux inflammables à proximité, comme du papier, de l’essence, des produits chimiques, de la peinture, des chiffons ou des produits de nettoyage.

D’autres précautions importantes

Installez un avertisseur de monoxyde de carbone dans la pièce où se trouve l’appareil de chauffage au gaz ou au mazout.

  • Installez un avertisseur de fumée:
    • par étage, y compris au sous-sol;
    • dans le corridor, près des chambres;
    • dans chaque chambre où l’on dort la porte fermée.
  • Ayez un extincteur portatif et sachez vous en servir.


Le chauffage électrique

image11

Eh oui! même le chauffage électrique comporte des risques d'incendie

 Un court-circuit, une défaillance électrique ou un appareil placé à proximité d’un combustible sont les causes principales des incendies d’appareils de chauffage individuels fixes et d’unités centrales de chauffage.   Même le chauffage électrique est un risque d'incendie .

Une utilisation sécuritaire

Lorsque vous utilisez un appareil de chauffage électrique, veillez à respecter les quelques consignes suivantes :  


  • Faites appel aux services professionnels d’un maître électricien pour l’installation de vos thermostats tel que le stipule la Loi sur le bâtiment.
  • Assurez-vous que l’intérieur des plinthes est vide de tout objet, comme du papier journal, et éloignez tout ce qui pourrait s’y retrouver accidentellement.
  • N’appliquez pas de peinture sur une plinthe ni sur son cordon. Les plinthes électriques sont recouvertes d’une peinture qui est cuite et dont on sait qu’elle ne s’enflammera pas. La peinture qu’on y appliquerait pourrait se fissurer et prendre feu.
  • Éloignez les rideaux et les meubles des plinthes électriques d’au moins dix centimètres.  

N'utilisez que des appareils portant le sceau d’un organisme d’homologation reconnu .

Quelques règles de sécurité

Si vous utilisez une chaufferette électrique portative : 


  • Assurez-vous qu’elle porte le sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA ou ULC.
  • Les appareils de chauffage portatifs doivent être munis :
    • d’un interrupteur ou d’un disjoncteur qui fermera automatiquement l’appareil en cas de surchauffe;
    • d’un interrupteur qui fermera automatiquement l’appareil s’il se renverse.
  • Vérifiez que le système électrique peut supporter l’utilisation de l’appareil et utilisez le calibre de fusible approprié.
  • Branchez la chaufferette directement dans une prise de courant. Évitez l’utilisation de rallonges.
  • Installez la chaufferette de façon à ce que personne ne la renverse.
  • Ne pas utiliser de chaufferette électrique dans un espace humide ou dans un endroit où l’appareil pourrait recevoir de l’eau, comme dans la salle de bain. 
  • Ne coupez jamais la protection de mise à la terre de la fiche électrique.
  • Ne laissez pas un appareil de chauffage portatif sans surveillance.
  • Fermez l’appareil de chauffage portatif si vous quittez la maison ou si vous allez au lit.
  • Placez l’appareil de chauffage portatif hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.

 

N’oubliez pas que les chaufferettes portatives sont conçues pour un usage temporaire!  Elles ne sont pas conçues pour un usage à long terme.

On ne le répétera jamais assez .... dégagez, dégagez....

  • Dégagez la zone autour de l'appareil de tout objet susceptible de gêner le passage.
  • Assurez-vous que l’air circule librement jusqu'à l'appareil de chauffage.
  • N’entreposez pas de matériaux inflammables à proximité, comme du papier, de l’essence, des produits chimiques, de la peinture, des chiffons ou des produits de nettoyage.

 

Le foyer à l'éthanol

image12

Pour chauffer?

NON!  Les foyers à l'éthanol, bien que de plus en plus utilisés pour créer une atmosphère chaleureuse,  sont décoratifs et ne doivent pas être utilisés pour chauffer une pièce.  

Mesures de sécurité pour les foyers à l'éthanol

L'éthanol, aussi appelé bioéthanol, est un liquide inflammable et volatil.

 

À température ambiante, il peut produire des vapeurs irritantes et inflammables. Ces vapeurs peuvent former un mélange explosif avec l'air et, en concentration suffisante, elles risquent de s’embraser au contact d’une flamme.

Conseils importants ... directement de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés!

Voici quelques mesures de sécurité à adopter afin de profiter pleinement de votre foyer décoratif en toute sécurité :

  • Choisissez un foyer à l'éthanol qui satisfait aux normes canadiennes.    
  • Utilisez toujours l'éthanol recommandé par le fabricant du foyer puisque l'appareil a été conçu pour être utilisé avec un type d'éthanol déterminé.
  • Privilégiez l'utilisation d'un long briquet ou de longues allumettes afin de garder un maximum de distance entre vous et l'appareil lors de l'allumage.
  • Ne remplissez jamais un brûleur encore chaud. Laissez refroidir l'appareil ou attendez au moins 15 minutes avant de procéder.
  • Gardez à distance tout article de fumeur ou objet à flamme nue (allumette, chandelle, briquet, etc.)
  • Entreposez l'éthanol de façon sécuritaire, hors de la portée des enfants et loin de toute source de chaleur.


 https://www.youtube.com/watch?v=qURiJZJGEks 

Les chandelles

image13

Les jolies chandelles cachent des risques!

Les chandelles sont souvent associées à la détente et à une douce ambiance. Utilisées sans précaution, elles peuvent cependant parfois faire tourner ces beaux moments au cauchemar.  Suivez  les conseils suivants pour éviter le pire.

Comment choisir le chandelier et les chandelles

  • Choisissez un chandelier stable, fabriqué avec un produit incombustible, assez grand pour recueillir la cire qui coule de la chandelle. Évitez les chandeliers de bois ou de plastique.
  • Portez une attention particulière aux chandeliers de verre : la chaleur de la chandelle peut les faire casser.
  • Évitez les chandelles à plusieurs mèches : elles peuvent produire une seule flamme très longue et de chaleur intense. Elles peuvent fondre rapidement et produire de grandes quantités de cire chaude.
  • Évitez les chandelles dont la mèche contient du plomb. En se consumant, ces mèches produisent des vapeurs et de la poussière de plomb, toxique pour les enfants et les femmes enceintes. 
  • Vérifiez la mèche en enlevant la cire qui la recouvre puis en séparant les brins. S’il y a un centre de métal, le frotter sur du papier blanc et si une trace grise apparaît, c’est du plomb.

Utilisation sécuritaire des chandelles

  • Déposez-les toujours sur une surface stable, non glissante et non encombrée.
  • Évitez de les installer  dans des endroits où elles risquent d’être renversées par un courant d’air ou un passant. Placez-les hors de portée des enfants et des animaux domestiques 
  • Placez-les à plus de 30 cm de tout objet inflammable (rideaux, décorations de papiers, nappes, serviettes de papier, literie, tapisserie, boiseries, livres, etc.).
  • Évitez de les utiliser dans la chambre à coucher : on peut s’endormir sans avoir éteint la chandelle.
  • Coupez la mèche à cinq millimètres avant de l’allumer. Coupez-la ensuite toutes les deux à trois heures, si nécessaire, afin d’éviter que la flamme soit trop haute.
  • Évitez d’allumer une chandelle lorsque vous êtes sous l’effet de l’alcool ou des médicaments, car votre vigilance est diminuée!
  • Évitez de vous servir d’une chandelle pour en allumer une autre.
  • Ne laissez jamais les chandelles sans surveillance!  

Éteignez les bougies lorsque vous quittez une pièce ou la maison, même pour une courte période, et lorsque vous allez au lit.

Quand et comment éteindre les chandelles

  • Éteignez les chandelles lorsqu’elles atteignent environ cinq centimètres du chandelier ou de la décoration.
  • Évitez de souffler les chandelles, sauf celles de votre anniversaire! Servez-vous plutôt d’un éteignoir.

Lors d’une panne d’électricité

  • Lors d’une panne d’électricité, n’utilisez pas de chandelles lorsque vous faites le plein de carburant d’équipement comme les lanternes ou les chaufferettes de camping. Utilisez plutôt une lampe de poche.
  • Laissez en place les globes de protection des lampes à l’huile.
  • Remplissez toujours la lampe à l’huile avec le combustible approprié. 

PENSEZ À VOUS PROTÉGER!

Avertisseur de fumée

image14

 L'avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver des vies. 

Vérifiez régulièrement son fonctionnement, qu’il soit à pile ou électrique. 

 

  • Remplacez périodiquement sa pile ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium. 
  • Ne retirez jamais la pile de l'avertisseur et ne le débranchez pas, même s'il se déclenche inutilement. Utilisez plutôt la touche de sourdine de l'appareil.
  • Tout avertisseur de fumée doit être remplacé 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si aucune date de fabrication n'est indiquée, l'avertisseur de fumée doit être remplacé sans délai (Source : Code de sécurité du Québec (CBCS))
  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher.
  • L'avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s'installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d'alarmes inutiles causées par les vapeurs d'humidité ou de cuisson.
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.
  • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

Extincteur portatif

image15

Si l’avertisseur de fumée est le moyen le plus efficace pour nous sauver la vie, l’extincteur n’est pas à dédaigner : il peut s’avérer utile dans certaines situations. Si votre extincteur portatif date d’avant 1985, vous devez vous en débarrasser et vous en procurez un nouveau.   

Les extincteurs portatifs ne doivent être utilisés que pour des feux naissants. 

  • Rappelez-vous qu'en cas d’incendie, vous n’avez que trois minutes pour sortir avant d’être asphyxié par la fumée! 
  • Achetez un extincteur portatif portant le sceau d’homologation d’un organisme reconnu comme l’ULC (Laboratoires des assureurs du Canada). 
  • Choisissez un extincteur à poudre polyvalente A, B, C. 
  •  Un tel appareil peut éteindre des feux :
    • de matériaux inflammables comme le bois, le papier et le tissu;
    • de liquides ou de gaz inflammables comme l’huile, l’essence, les solvants, la graisse et le beurre;
    • d’appareils électriques sous tension comme le câblage, le panneau électrique et les moteurs électriques.
  • Optez pour un extincteur dont la cote minimale est de 2A 10B C.   Cette cote, inscrite sur l’étiquette, indique que l’extincteur  a la capacité d’éteindre :
  • un feu de 0,06 m³ (2 pi³) de papier ou de bois (2A)
    ou
  • un feu de 0,9 m² (10 pi²) d’essence ou d’huile (10B);
  • l’agent extincteur est non conducteur d’électricité (C).
  • Lisez les instructions du fabricant.


Il existe des extincteurs rechargeables et d’autres non dont la durée de vie est de 12 ans. Lorsque vous faites votre achat, vérifiez la date sous l’appareil.

Détecteur de monoxyde de carbone

image16


Chaque année, un nombre élevé  d'intoxications au monoxyde de carbone (CO) se produisent sur le territoire québécois.

Ce phénomène semble survenir plus particulièrement lors de la saison froide lorsque les appareils de chauffage fonctionnent à plein régime et que des abris temporaires pour les véhicules sont installés.

Les combustibles tels que le bois, le propane, le mazout, le gaz naturel et l'essence, souvent utilisés pour alimenter certains appareils de cuisson, de chauffage ou différents types d'outillages, peuvent être des sources de monoxyde de carbone, un gaz imperceptible par l'humain et potentiellement mortel.

Le ministère de la Sécurité publique (MSP) souhaite sensibiliser la population aux dangers potentiels d'une intoxication au monoxyde de carbone et l'encourage à prendre connaissance des conseils qui suivent afin d'adopter des comportements sécuritaires lors de l'utilisation d'appareils à combustion.

Le plan d'évacuation

image17

Dessinez le plan d’évacuation de votre maison en  faisant 

participer vos enfants et tout autre occupant 

  1. Si vous êtes locataire, prenez connaissance de la  procédure d’évacuation prévue par votre propriétaire.  S’il n’y en a pas, avisez-le de l’importance d’en  prévoir une. 
  2. Pour chaque pièce,  prévoyez deux sorties accessibles, si  possible, comme une porte et une fenêtre.  
  3. Indiquez l’emplacement de tous les avertisseurs de fumée.  
  4. Indiquez l’emplacement des extincteurs portatifs.   
  5. Tracez en pointillé, tous les trajets à partir de chaque  pièce pour vous rendre dehors.  
  6. Décidez du point de rassemblement à l’extérieur,  généralement à l’avant de votre maison ou de  votre immeuble.  
  7. Comment évacuer vos jeunes enfants et, s’il y a lieu,  les personnes âgées ou handicapées. 
  8. Comment joindre le 9-1-1 une fois à l’extérieur de  votre maison, par exemple en vous rendant chez  un voisin.  
  9. Assurez-vous que les sorties indiquées sur votre plan (portes,  fenêtres, corridors, balcons, galeries ou cages  d’escalier) sont dégagées en tout temps. 
  10. Portez  une attention spéciale (a) aux objets encombrants dans les sorties,  comme les jouets, les vélos et le barbecue, et  (b) à l’accumulation de neige qui peut bloquer  certaines sorties.  
  11. Les fenêtres qui peuvent servir de sortie ne sont pas encombrées par des objets, tant à  l’intérieur qu’à l’extérieur,  sont déneigées et déglacées en hiver, sont à une hauteur accessible pour un jeune  enfant (et celui-ci connaît la façon de  les ouvrir), sont équipées d’un moyen sécuritaire pour  atteindre le sol à partir d’un étage supérieur,  comme une échelle de secours. Vos sorties doivent être accessibles.  
  12. Au son de l’avertisseur de fumée :  
  13. Alertez sans délai les enfants et les  autres occupants. 
  14. Sortez de la maison sans perdre de temps. 
  15. Rendez-vous au point de rassemblement et vérifiez  que personne ne manque à l’appel. 
  16. Appelez le 9-1-1 et attendez les pompiers au point  de rassemblement.  
  17. Ne retournez jamais à l’intérieur, même pour sauver  une personne, un animal ou récupérer vos effets  personnels. Les pompiers sont équipés  pour ça!   
  18. Si la porte de la pièce où vous vous trouvez  est chaude au toucher :  (a) ne l’ouvrez pas;  (b) bloquez le passage de la fumée au pied de la  porte avec un linge ou un vêtement;  (c) signalez votre présence à la fenêtre. 
  19. S’il y a beaucoup de fumée :  (a) marchez à quatre pattes pour respirer le  moins possible de fumée toxique et mieux voir  où vous allez;  (b) dirigez-vous rapidement vers la sortie la  plus proche .